Le transport actif améliore la capacité de concentration des écoliers

Le transport actif améliore la capacité de concentration des écoliers

Les enfants qui marchent ou se rendent à l’école à vélo exécutent mieux les tâches exigeant de la concentration comme la résolution d’énigmes que ceux qui s’y rendent en voiture ou en transport en commun.

C’est la conclusion d’une étude menée par les universités de Copenhague et d’Aarhus sur les liens entre la concentration, l’alimentation et l’activité physique auprès de 20 000 enfants danois âgés de 5 à 19 ans.

Les chercheurs ont constaté que le petit déjeuner et le lunch avaient un impact moindre sur la concentration que la marche ou le vélo, dont les effets duraient jusqu’à 4 heures après l’arrivée à l’école.

Beaucoup de parents conduisent leurs enfants à l’école pour des questions de sécurité, mais ils le font parce que c’est plus facile.

Le lien pourtant bien documenté entre le transport actif et une meilleure condition physique ne suffit pas à inverser la tendance.

Selon un article du Davis Enterprise, même dans une ville comme Davis en Californie où les infrastructures pour faire du vélo sont relativement bonnes, plus de 60 % des élèves du primaire se rendent en auto à l’école.

Aux États-Unis, en 2009, seulement 13 % des enfants ont marché ou utilisé leur vélo pour se rendre à l’école, contre 50 % en 1969.

Sources: The Atlantic Cities et Veille action pour de saines habitudes de vie

 

Les commentaires sont fermés.