Milieu rural ou urbain? Faites bouger ces adolescents!

Être un adolescent au Canada comprend la célébration de nos différences : de notre diversité culturelle à l’endroit où
l’on vit – que ce soit dans le centre-ville d’une grande ville, une banlieue verte
ou un environnement rural et bucolique. Fait intéressant, un rapport de recherche récent révèle que les différences environnementales entre là où l’on vit et où se trouve l’école fréquentée ont une incidence sur la manière dont les élèves du secondaire sont actifs et sur la quantité d’activité physique qu’ils font1.

Bon nombre de ces différences sont logiques. Il n’est pas surprenant de constater que les élèves des écoles secondaires
de milieu urbain ont tendance à opter
plus souvent pour les modes de transport actifs ou mixtes que leurs homologues de milieu rural1. La situation semble des plus logiques puisqu’il est plus facile de se déplacer à pied ou en transport en commun dans des secteurs à population dense. Les résultats révèlent également que les écoles secondaires de milieu urbain et de banlieue, situées près d’installations propices aux interactions sociales pour les élèves, incitant l’augmentation de l’activité physique1. L’environnement rural est également différent dans le fait que, comme il y a davantage d’espace dans les collectivités

Les commentaires sont fermés.